Lorsque l'on parle de technologie propre pour la production d'énergie, on fait référence à l'effet bénéfique de la diminution des émissions en CO2 par rapport à des technologies "classiques". Ainsi, une chaudière à cogénération permet d'économiser 20% voire 30% de CO2 par rapport à une chaudière gaz performante et par rapport à une centrale électrique gaz performante.

Mais d'autres polluants sont en jeu, comme les NOx. Saviez-vous que le N2O est 298 fois plus "réchauffeur" de l'atmosphère que le CO2 ?

Ce n'est pas tout, les NOx sont eutrophisants (pollution de l'eau douce) et acidifiants (pluies acides). En outre, ils pénètrent profondément dans les poumons, irritent les bronches et réduit le pouvoir oxygénateur du sang. Les bronches deviennent plus vulnérables aux microbes, surtout chez les enfants.

Avec une émission en NOx mesuré sur la cogénération de l'ACP Parc Schlumberger d'à peine 14.08 mg/Nm3 (bien inférieur à la norme de 250 mg/Nm3 à Bruxelles), ENERGIRIS purifie l'air de Bruxelles.