Investir dans la transition énergétique est nécessaire et rentable !

Le changement climatique exige une transformation de notre modèle énergétique en réduisant la consommation d’énergie et augmentant la production d’énergies renouvelables. De nombreuses études démontrent qu’il est techniquement possible d’atteindre 100% d'énergie renouvelable en Belgique pour 2050 (Source : Towards 100% renewable energy in Belgium in 2050 – ICEDD/VITO/Bureau du Plan – décembre 2012)

Cette transition nécessitera des évolutions et des investissements :

  • réduire jusqu'à 1/3 notre consommation d'énergie ;
  • 2 à 3 fois plus d'électricité utilisée qu’actuellement ;
  • diminution, voire disparition des émissions de gaz à effet de serre ;
  • création de 20 000 à 60 000 emplois d’ici 2030 ;
  • diminution drastique des importations d’énergie : 15% au lieu de 83% ;
  • 300 à 400 milliards € d’investissements rentables.

Des investisseurs institutionnels financent déjà des projets de transition énergétique en tant que tiers investisseurs pour des acteurs privés ou publics. ENERGIRIS entend accélérer le mouvement en impliquant un maximum de citoyens dans cette transition énergétique, citoyens qui seront récompensés au travers d'un dividende sur leurs parts.

Investir à Bruxelles ?

A Bruxelles, le potentiel d'investissement dans la production d'énergie renouvelable est prometteur. Le gouvernement bruxellois a en effet fixé un objectif de 14 % de production d'électricité verte en 2025 (arrêté du 18 décembre 2015) qui nécessitera d'investir 600 millions €. Par ailleurs, le potentiel de rénovation énergétique est élevé : les investissements économiseurs d'énergie à Bruxelles sont estimés à 2 milliards €.

L’addition de ces deux sommes porte à 2,6 milliards les investissements dans l'énergie durable (renouvelable + efficacité énergétique) à Bruxelles. Energiris envisage d'obtenir une part de marché de 2 %, soit 52 millions € d'investissement à financer par les citoyens d'ici 2025.

Le marché des certificats verts se porte bien à Bruxelles

En Belgique, seule la Région de Bruxelles-Capitale offre encore un cadre réglementaire stable et des incitants financiers suffisants pour financer sereinement la production d'énergie verte. Le marché des certificats verts se porte bien. Jugez plutôt :

  • prix élevé du certificat vert (>80 €) ;
  • prix stable depuis le début du mécanisme (2004) ;
  • perspective rassurante : de 1,4 % en 2011 à 14 % de quotas de certificats verts en 2025 ;
  • adaptation automatique des quotas pour équilibrer le marché des certificats verts.
Visionnez le reportage de la RTBF qui pointe la "différence avec le contexte wallon".
 

Your browser is out of date. It has security vulnerabilities and may not display all features on this site and other sites.

Please update your browser using one of modern browsers (Google Chrome, Opera, Firefox, IE 10).

X
s2Member®